C'est qui la patronne ? Schtoumpfette en vadrouille !

17 mars 2011

Escalator, mon ami !

Pas contente la Schtroumpfette ! Aujourd'hui c'est un coup de gueule... Ça change pas beaucoup me dit-on ! C'est ma marque de fabrique. Tu aimes ou tu passes ton tour !

Depuis quand "pardon" et "excusez-moi" sont devenus l'apanage de ceux qui se font bousculer, piétiner, valser ? Grande question ! C'est mon constat du matin après 1h15 de transport dans la marée humaine du RER / Métro / Bus (oui oui, je prends bien les 3 !).

3 bousculades et 3 excuses plus loin, je me suis rendue compte que JE m'excusais d'avoir été bousculée ! Visiblement, être sur le passage de ces personnes pressées fait de moi la coupable ! En revanche, je n’ai pas eu la chance, que dis-je, l’honneur d’accepter les excuses du mastodonte pousseur de l'escalator. Pour toi ignorant des us et coutumes de l'escalator métropolitain, voici le mode d’emploi à adopter. Si tu es pressé, tu te colles à gauche. Si t’es en mode tortue feignasse du matin ou bourrée du soir ou simplement en pleine contemplation du paysage, tu te ranges sur la droite et tu fermes ta gu**** ! Soit. Mais pourquoi n’avons-nous pas le droit à « excusez-moi, je souhaiterai passer » plutôt qu'à un coup d’épaule dans les miches ou à un placage version rugbyman !

Énoncé du problème :

 

escalator1

Situation : un escalator. A droite, une file de personnes encore endormies qui souhaitent se laisser porter par un appareil révolutionnaire et à gauche les alpinistes qui effectuent l’ascension du mont Escalator vers des cieux plus cléments (en tout cas c’est ce que je me dis vu la vitesse à laquelle ils y montent). Visiblement pressées, ces personnes en empruntant la file de gauche bousculent les endormis, souvent encombrés de sac à main, sacoches, sacs divers et variés, voir d’enfants.

Rappel de contexte : si escalator il y a, son ancêtre l’escalier est toujours à ses côtés. Les 2 font la paire ! Notons que celui-ci est presque toujours inoccupé.

Question : si t’es pressé, pourquoi tu ne prends pas l’escalier où il n’y a personne ????? Me*** !

Exemples d’échange possible entre endormis et ascensionnistes : « t’as mère t’as pas appris à dire pardon quand tu bouscules quelqu’un ? » ; « et pardon c’est pour les chiens ? (version polie) » ; « si t’as le feu au c** tu fais le tour et tu ne pousses pas ! » ; « et sinon ça se passe comment pour tes excuses ? On prend rdv et on en reparle ? » ; « Et pour ton manque de politesse, tu consultes ? T’es en cure ? » ; « T’es en retard à ta réunion des connards anonymes ? Ne cours pas comme ça, l’animateur est derrière toi ! ». Bref autant de possibilités qu'il y a d’impolis dans ce monde de brutes !

C’était Schtroumpfette reporter, en direct de l’escalator 3 du quartier de la Défonce !

Posté par maiilee à 12:15 - Commentaires [6] - Permalien [#]


25 février 2011

Tests pour curieuses rieuses !

 

dyn009_original_278_397_pjpeg_2679965_93f09b7fee1c7a421689c9669f4b89b5

J'étais de passage chez Framboize pour ma promenade bloguesque quotidienne, quand je suis tombée (rassurez-vous ça ne faisait pas mal...) sur un com' d'Angie concernant un tag. Comme je suis une vilaine curieuse toute bleue, je suis allée mater de quoi il en retournait ! En plus j'ai rien à faire au boulot et je m'ennuie comme un rat mort !

Je n'ai pas été déçue : il s'agissait de 2 tests à faire(ou un seul au choix), de publier le résultat et de le faire savoir à la dite taggeuse. Ainsi donc, je cliquais sur les liens et voici et voilà (tadaaaaa) le résultat. J'ai fait les 2 tests (oui, je rappelle que je m'ennuie) :

1er test : quel est votre quotient d'infidélité ? Hihihi !!!

Infidèle à 15 %

Le grand amour, malgré tout, vous y croyez. Telle une Marion Cotillard, avec le bon garçon, tout devient possible… Pour vous, la fidélité reste la pierre angulaire du couple, la seule option qui a fait ses preuves –Sartre, Beauvoir et toute la téléréalitéont échoué dans l’amour libre ! Certes, vous n’êtes pas une sainte, vous voyez les tentations et les opportunités, mais, lorsque vous êtes amoureuse, un seul être vous plaît. Le problème. Ne dites pas fontaine… Tout peut arriver à une femme bien champagnisée ! Un Roméoquivous fait une cour éhontée, une période difficile à passer, un séminaire sous les cocotiers… et le verrou de la vertu peut sauter! La solution. Continuez ! Vous avez trouvé le meilleur compromis : vivre dans la fidélité, avec le sentiment vertigineux que tout pourrait basculer.

Bon, soit ! Je suis donc tentée mais pas folle. Jusque là tout va bien.

2ème test : êtes-vous prête pour le quick test ?

 

Vous êtes accro au « quickie » !
Quand vous sentez le désir monter, vous êtes prête à tout ! Vous vous moquez des conventions et du « qu’en dira-t-on », ce qui passe avant tout, c’est votre désir ! Faire l’amour rapidement, avec votre homme ou un inconnu, vous trouvez cela excitant. Vous adorez l’imprévu et savez vous lâcher quand vous en ressentez l’envie. Et cela ne vous empêche pas de prendre le temps à d’autres moments de savourer l’instant…

Hum hum... On avait dit qu'on ne balançait pas !!!!

Maintenant vous savez tout de moi et de mes fantaaaasmes !!!! A vous de vous amuser si vous le souhaitez ! Et n'oubliez pas : vous répondez, vous publiez le résultat et surtout mentionnez la curieuse qui veut tout savoir de vos habitudes sexuelles.

Bonne lecture, bon test et à bientôt les curieuses !

Posté par maiilee à 11:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 février 2011

Il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain...

Omar m'a tué, la vérité est ailleurs, j'ai vu la lumière !

biberon_sans_bpa_dodie_img13469th250_L0908311066941_1

Oui ami(e)s blogueur(se)s - pff c'est chiant les parenthèses - tout ça en même temps pour te dire que je découvre un nouveau monde, un univers étrange et qui, parfois disons le, m'effraye !

J'allume la lumière pour t'éclairer : je veux parler des bébés ! Ces petits êtres adorables et mignons..., quand ils ne braillent pas, ne vomissent pas, ne te font pas pipi et autres surprises dessus.

Mettons les choses au clair de suite : ce n'est pas le mien !! Schtroumpfette ne s'est pas encore occupé de se trouver un Schtroumpf, donc pas de bébé schtroumpf. C'est celui de la meilleure coupine de Schtroumpfette, Barbarella pour les intimes.

Donc cette demoiselle n'a rien trouvé de plus drôle à m'annoncer un matin de fin février ou début mars de l'année dernière qu'elle attendait un heureux évènements : "Ah bon, t'as commandé des Manolo Blahnik et elles sont déjà arrivées ???" fut ma première réaction, cause de beaucoup trop de champagne absorbé la veille.

"Meuh non, me répondit l'accusé, c'est simplement que je suis enceinte" ! S-I-M-P-L-E-M-E-N-T ???? Faut que je te dise un truc lecteur(trice) : Schtrompfette (et Barbarella d'ailleurs) n'a que 26 ans et n'envisage pas le concept de la maternité avant au moins encore 4 bonnes années ! Et la future maman avait toujours tenu le même discours ! Alors que s'est-il passé ??? Ma théorie : elle a été enlevé par les E.T. spécialistes des bébés et lui ont incéré dans son cerveau une capsule "Maman maintenant". Je ne vois pas autre chose !

De toute façon il était trop tard, la chose était là en elle ! Fini les champagnes party, les shoppings frénétiques, les sorties tard le soir (ou très tôt le matin !). La vie tournait une nouvelle page de sa vie, et un peu de la mienne.

Petite précision : je ne me suis jamais sentie la fibre maternelle. Je serais plutôt du genre à demander pourquoi il bave comme ça et pourquoi il braille sans raison le morveux ?

Mais quand ce 10 novembre 2010, Papa Doudou a téléphoné pour hurler que "attention ça y est, ils y sont, elle y est, qu'est ce qu'on fait ??????????????????" j'ai reçu une droite de Mister T dans les chicos, une claque de Shrek et tout un coup tout est devenu clair ! Il arrive ! J'arrive !!

Et voilà, 3 mois (presque 4) que je yoyotte à mort, que je biberonne, que je change, que je lave, que je m'extasie devant un rot ou un popo, bref je vire tarée et je finie comme toutes les autres ! Et ce n'est même pas le mien !

Suis-je folle ? Non j'ai chopé le virus bébé ! Depuis, je lis des magasines pour les parents, sur les bébés, je m'intéresse aux jouets d'éveils, à la puériculture, je traine dans les magasins pour bébés (c'est fou tout ces trucs trop mignons qu'on a envie de leur faire porter mais qu'on refuserait de se mettre même pour "de rire" !). Je suis devenue Gaga !  J'ai même des cartes de fidélité de leurs magasins ! Au milieu de celle de Dior et Lafayette, c'est du plus bel effet !!! Et surtout, je lis les blogs des parents, prends des notes pour Barbarella de certains trucs et astuces que vous partagez, des adresses, des bons plans ! Vous que je fuyais, vous êtes devenus ma sources d'inspiration (si si c'est vrai, juré / bavé !!).

Et le top : je me fais appeler Marraine La Bonne Fée... Oui tu as bien lu : je serai sa marraine  (pauvre gosse) et suite à un visionnage aigu et trop intense de Shrek, nous y avons gaiement accolé "La Bonne Fée" ! Pourvu qu'il se cantonne à Marraine dans la rue !!!!

Juste pour le plaisir : une mini photo de sa trogne !!

baby Ben quoi ???

Posté par maiilee à 13:14 - Commentaires [6] - Permalien [#]

12 février 2011

Il n'y a pas de réussite facile ni d'echec définitifs - Marcel Proust

Ca commence fort, Schtroumpfette phylosophe !

Thème du jour : La réussite

reussite_vivesvt

La société considère que nous avons réussi lorsque nous avons réuni la situation suivante :

-          Un appartement : étant de la vie parisienne, il semble impossible de vivre dans autre chose qu’un appartement… Mais j’ai la « chance » d’avoir un 2 pièces ! Bref, j’ai réussi à en trouver un qui ne me demande pas de me prostituer et me permet de garder quelques sous pour manger !

-          Un boulot : pour payer le sacro saint appartement (et mes chaussures…) et en plus j’en ai trouvé un qui me plait… ou en tout cas n’est pas pire qu’un autre ! Mon saint patron a de plus eu l’extrême gentillesse, au vue des heures passées à trimer jours et nuits semaines et weekends…, de m’accorder une augmentation. Youpiiiii !!!!

-          Des ami(e)s : et dieu merci ils/elles sont là !!

Ombre au tableau : pas d’âmes sœurs ! Bon on s’en remettra ! Il parait que pour que tout soit parfait il faudrait en trouver un ! Qui a décidé un  truc pareil ? Une bande de névrosée du fin fond du Moyen-âge ? Non mais franchement ! Flute quoi ! En plus je n’ai pas le temps pour un chéri… je travaille trop pour avoir une autre augmentation qui me permettra de me racheter un nouveau lit et bazarder cet affreux BZ au matelas en forme de U ! Mais nous nous égarons !!

Ainsi donc une femme épanouie (oui je me considère comme une femme !) doit cumuler tout ces points pour avoir réussi. Mouais !

Mais votre avis ? Qu’est ce qui vous fait dire que vous avez réussi ? A quel point ? Comment le déterminez-vous ?

Schtroumpfette reporter, qui s’interroge sur la réussite avec un grand « R » !!

Posté par maiilee à 18:49 - Commentaires [3] - Permalien [#]

07 février 2011

Quand Schtroumpfette reherche un Schtroumpf...

La recherche du mari ou du chéri…

617207122

Voilà où j’en suis actuellement réduite. Ca fait tellement réducteur.

Problème : j’ai quand même envie d’avoir quelqu’un dans ma vie !

Explications : j’ai vécu une rupture plus difficile que celle d’avant… 4 ans d’histoire, un chéri pas près à partager plus qu’une visite le weekend ni un jeu de clés. Mais tous nos amis ne pouvaient s’empêcher de nous voir marier (même ses parents !). Alors forcément quand on s’est rendu compte qu’on ne pouvait pas continuer comme ça, la claque a été dure à encaisser. Mais comme tout, on survit et on passe à autre chose.

Seulement voilà : cette rupture a réveillé en moi un besoin d’indépendance, de solitude et de rejet des histoires de couple. Depuis (bientôt 2 ans) je n’ai que des histoires banales de banalité, inintéressante. J’encourage même mes copines en pleine histoire de couple bancale à rompre : je deviens aigrie ! Help !!!

Le bon côté de cette rupture, c’est que j’ai quitté le domicile parentale, j’ai acheté une voiture et j’ai pris un virage professionnel : toujours voire le bon côté des choses !! Bref, j’en retire une certaine satisfaction.

Mais maintenant que j’ai crié sur tous les toits que j’adorais vivre seule, tout faire seule et que les mecs étaient agaçants, l’envie de repartager ma pizza du dimanche revient à toute allure !

C’est la crise ! Schtroumpfette cherche son Schtroumpf !

Pourquoi en arriver à vous raconter cela ? Je n’en sais rien ! Surement parce que je regarde Sex And the City pour la 6° fois (pas le film, la série entière !) et que Carie comprend enfin qu’elle a mis du temps à se remettre de Big… Et bien je crois que j’ai ouvert les yeux. A défaut de voir un psy et de lui demander son avis, en tout cas de vider mon sac, et bien c’est vous qui me lisez et qui trinquez !!!

Donc depuis, je suis en quête du chéri ! En tout cas, j’aimerai bien qu’un chéri revienne dans ma vie. Alors avis aux amateurs, Schtroumpfette sur le marché !

Posté par maiilee à 19:10 - Commentaires [5] - Permalien [#]


03 février 2011

Libre ! Et toute à vous...

Hum hum (timide…)……… Coucou……

Y a quelqu'un ?

Je suiiiiiiiiiis là…

Je vous ai déjà fait le coup ! Une fois… Mais cette fois je vais essayer de m’y tenir, en vrai !

Je vous jure que c’est pour de vrai, je resterai… Bon les sceptiques au fond ça suffit !

schtroumpfette JE SUIS REVENUE !!

A ma décharge j’ai une bonne explication sur cette absence longue durée.

1)    Non, je n’ai pas eu de bébé (fichtre !!) à ce n’est pas moi qui l’ai eu mais ma coupine Barbarella ! Et je vais être la marraine. Trop la classe !

2)    Non, je n’ai pas été arrêté par la Police / FBI / CIA…

3)    Non, je n’ai pas changé de sexe… J’aime trop le rose !

4)    Non, je n’ai pas déménagé au fin fond de l’Amazonie où l’ADSL était tellement faible que je n’aurais pas pu poster mes aventures d’un autre monde.

5)    Non, je n’ai pas trouvé de chéri Schtroumpf pour occuper mes nuits et réchauffer mon lit dans ce gel hivernal infâme !

C’est pire que ça !

C’est la faute de Gargamel ! Si ! C’est vrai --> c'est lui !

h2p9hr0m

Il nous a trouvé, mes potes Schtroumpf et moi, bien au chaud dans nos champignons rouges et blancs, en pleine fiesta : le Schtroumpf Grognon avait réussi à dire « J’aime… » ! Ca se fête !

7 mois, retenus en captivité, pire que ce qu’a pu connaître Ingrid chez les FARC… Parce que Gargamel c’est le vrai méchant. En plus il ne change jamais de robe… Ni de chaussures : vérifiez, dans tous les albums il est toujours habillé pareil ! (Tintin aussi me direz-vous, mais lui c’est parce qu’il achète en gros !) Imaginez l’odeur pour mon délicat nez de Schtroumpfette !

Bref, retenu en otage contre mon gré, pas d’accès à un ordi, pas de téléphone portable, pas de Facebook, plus de TV réalité ! L’horreur en puissance, je vous dis !

Et par un jour heureux, Gargamel et Azrael (son chat pour les non initiés) après une soirée trop arrosée, s’endorment profondément d’un sommeil sans rêve. Ne prenant que mon courage et ma lime à ongle à 2 mains, je m’attèle à la lourde tâche de scier les barreaux. Evidemment Monsieur « je sais tout » de Schtroumpf à Lunette ramène sa fraise :

-          Tu ne devrais pas Schtroumpfette ! Si Gargamel te surprends tu vas finir en sandwich Subway pour Azrael !

-          Préfère encore ça à rester une minute de plus avec Schtroumpf coquet qui s’admire dans mon miroir de poche et Schtroumpf costaud qui fait des haltères avec mon sac à main.

-          Je vais le dire au Grand Schtroumpf et le Grand Schtroumpf dit toujours…

Coup de sac à main dans la tête de Schtroumpf à lunettes !

Vous voyez un peu l’horreur vécue ???

Au bout de quelques minutes, les barreaux cédants, « nous partîmes cinq cents ; mais par un prompt renfort nous nous vîmes trois mille en arrivant au port ».

J’ai dû abuser de quelque chose… Je m’enflamme un peu !

Enfin bref on s’est libéré et me revoilà ! Plus larguée que jamais, plus déjantée encore, plus folle quoi !

La vie, le blog m’a donné cette seconde chance, je vais la saisir et me mettre au service de toi, lecteur !

Ta Schtroumpfette, qui t’aime !

Schtroumpfette_timide PS : ch’suis pardonnée là ??

Posté par maiilee à 16:17 - Commentaires [4] - Permalien [#]

28 juillet 2010

Test moi, déteste moi !

test

"Je m'baladais de blog en blog, le coeur ouvert à tous les posts, j'avais envie de lire de tout de nimporte qui !N'importe qui et ce fut toi, La Blonde dans la ville, et depuis hier j'ai lu toutes tes archives"

Donc comme vous l'aurez compris, j'ai découvert, via Framboize, uen blonde qu'a pas tous ses neurones ! Mais c'est ce qui fait tout son charme.

Elle a fait un test étant en plein questionnement de sa vie pour essayer de répondre à toutes ses questions du questionnement susdit qui la questionnait.

Et voici le test :

Êtes-vous prête à changer ? Découvrez votre capacité à évoluer.

La dernière fois que vous avez changé de job, c’était :
A. Après une grosse dispute avec votre boss.

B. Parce que vous aviez trouvé mieux ailleurs. 

C. Quand la vie le permettait. Mais aujourd’hui, vous n’y songez plus.

La bonne réponse serait plutôt que j'avais pas le choix ou alors celui du chômage mais bizarrement celle-là elle était pas dans les choix !

La dernière fois que vous êtes allée chez le coiffeur, c’était :
A. Vous avez tenté un blond à la Kylie Minogue.

B. Vous avez apporté une photo de magazine pour avoir « la même chose ! ».

C. Les pointes, ça compte ?

Pour vous, changement rime souvent avec :
A. Emballement.

B. Questionnement.

C. Tourment.

Franchement, là, je ne savais pas quoi répondre ! Le changement entraine une cascade de questionnement à l'intérieur de moi puisque tout change mais de coup après c'est le tourment dans mon cerveau et dans mon moi-même intérior ! Du coup c'est le foutoir et donc la me*** !

Dans votre appart, vous voudriez changer :
A. Tout ! D’ailleurs, vous aimeriez autant déménager !

B. La disposition des pièces. Vous prévoyez d’abattre le mur du salon.

C. Les peintures. Pourquoi pas un joli gris dans le salon ?

Je veux rien changer ! Mais bon... Après ça fausse le test !

Selon vous, un motif de rupture valable, c’est :
A. Quand on en a envie. Point !

B. Quand on a tout essayé.

C. Quand on ne craint pas de le regretter.

Ouai ben c'est clair non ? Je vais pas rester alors que je peux plus le voir en peinture l'autre ?? !! T'as qu'à demander au dernier namoureux en date !

Au resto, vous avez tendance à commander :
A. Le plat que personne ne prend.

B. La même chose que d’habitude. 

C. La suggestion du chef.

Cet été, vous avez passé vos vacances:
A. En Argentine, puis dans la Creuse…

B. Dans la même location que l’an dernier. C’était si bien ! 

C. Dans un gîte que vous ont recommandé des amis.

Ouai, la même que l'année dernière, Ma ville sur Plage,  à Mon Appart, dernier virage à gauche : tout le confort !

Depuis qu’elle est amoureuse, votre vieille copine a moins de temps à vous accorder :
A. Tant mieux ! Qu’elle en profite.

B. Vous comprenez mais ne manquez pas de lui rappeler que vous existez.

C. Vous lui en voulez (en secret).

En plus elle va nous faire un mouflet ! Le premier de la bande ! Trop bien ! Et pis c'est même pas vrai : on se voit vachement plus qu'avant !

Petite, vos parents vous reprochaient souvent d’être trop :
A. Girouette.

B. Sérieuse.

C. Indécise. 

Pourquoi ?... Je ne savais pas quoi mettre. Y avait pas chieuse, chiante, emmerdeuse, morveuse, raleuse. Alors je sais pas, par dépit surement...

Quand vous avez besoin d’un avis, vous demandez plutôt celui :
A. D’une amie.

B. De votre mec.

C. De votre mère.

Dans l'ordre, c'est les copines et maman. On ne peut mettre qu'une réponse alors "Amie" en premier. Toujours amies parce qu'elles ont plein d'avis sur tout. C'est pratique. Mais la détentrice de la sagesse et du savoir absolue c'est Maman. Donc toujours demander à Maman pour être sur ! En plus comme elle dit, elle a toujours raison! Mais bon quand même, pas dans tous les cas de figure ! Y a des trucs, bon, elle a pas envie de savoir et moi non plus !

Résultats :

Majorité de C : Changements futiles
Votre job vous lasse ? Vous vous oxygénez en faisant du macramé. Votre appart vous déplaît ? Plutôt que de déménager, vous déplacez les meubles… Ca vous donne le sentiment de modifier votre quotidien sans aller trop vite. Sauf qu’inconsciemment, c’est un moyen de repousser toujours plus loin le moment de prendre votre vie en main. Car, ce que vous craignez par-dessus tout, c’est de faire le mauvais choix. Mais quel risque y a-t-il à tenter le dégradé dont vous rêvez ? Au pire, un coup de ciseau pour rattraper les dégâts. Au mieux, des compliments à la pelle !

Je vous laisse méditer la-dessus !

Majorité de B : Changements utiles
Dès qu’il s’agit de prendre une décision importante, vous avez la force ! Et ça, parce que vous savez vous écouter et prendre le recul nécessaire avant de vous lancer. Le hic ? Vous préférez vous attaquer aux gros travaux plutôt que de changer des petits riens. Apprenez à penser qu’on ne change pas juste parce qu’il le faut ! Mais aussi pour le plaisir… Une fois au moins, craquez pour un top excentrique, dites oui à une soirée kakraoké à laquelle vous ne seriez jamais allée…

Majorité de A : Changements radicaux
Vous affichez une nouvelle coupe de cheveux ? On peut parier que vous cherchez à changer de job. Et rapido. En clair, vous êtes impulsive. Dès que ça vous prend (changer de boulot, de mec, …), vous foncez, quitte à le regretter ! Vous préférez mille fois avoir des remords que des regrets. En ça, vous avez raison. Le souci, c’est que votre côté bulldozer cache une certaine difficulté à faire face aux problèmes. Car, avouez-le, il est bien plus simple de tout envoyer valser que de tenter d’améliorer les choses, non ?

Pour les autres :

Comment te dire que si je tiens l'auteur de se test minable et débile, je lui massacre sa tronche de babouin. Je lui refais le ratelier. Changements futiles !! Tu sais ce qu'elle va te faire la futilité ?

Si je vais au resto c'est bien pour manger un truc que je mange pas d'habitude à la maison ! Et puis la suggestion du chef c'est toujours un peu suspect ! Tu sais jamais ce qui se cache derrière !

En fait, c'était la couleur mais bon... Les pointes ça marche aussi ! Vouloir ressembler à une star de magasine, j'en suis une, de star (La Schtroumpfette quand même) donc je ne ressemble qu'à moi-même en personne.

Posté par maiilee à 09:07 - Commentaires [8] - Permalien [#]

26 juillet 2010

Tout nouveau, tout beau !

cin_

Public chéri, mon amour,

Un peu de nouveau dans les blogs !

J'ai plaisir à vous présentez The Critik !

Jeune auteur déjà bien connu des salles de cinéma, il se fait un plaisir de nous le décrypter dans ses moindres détails ! Pour une néophyte comme moi, c'est plutôt appréciable. Comme vous le savez, sortie de Sex and The City, je suis vite perdue ! En plus, le temps que les films arrivent jusqu'à notre village et soit traduit en Schtroumpf, le temps passe...

The Critik, donc, nous livre ses impressions sur les films, les acteurs, les réalisateurs, les scénarios, bref il nous décortique le film, nous mâche le travail, pour que nous puissions nous la "péter" de remarques cinéphiles et noms d'acteurs trop pas connus de moi, lors de repas branchés (où je ne vais pas) ou d'apéros arrosés entre copin(e)s (où je vais toujours).

En plus et pour ne rien gâcher, The Critik sait faire des mojitos trop bons, trop bien, et rien que pour ça je lui fais de la pub grattos ! Alors dépêchez-vous de le visiter : 1 mojito offert pour les 10 premiers visiteurs !! Vais peut-être le prévenir quand même... Qu'il soit au courant !

BON FILM !

Posté par maiilee à 15:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]

23 juillet 2010

J’ai testé pour vous…

oekaki_10554_0

Ami masculin cette chronique va te plaire j’en suis sur ! J’ai envie de vous parler de mes histoires d’épilation !!! Oui, je comprends, vous êtes autorisés à quitter cette page sans laisser de commentaire.

Mesdames, mesdemoiselles, j’en appelle à vos souvenirs : nous sommes toutes plus ou moins concernées par des problèmes de poils. J’insiste sur plus ou moins car la nature n’a pas du tout été équitable sur ce coup là.

Déjà, comme le souligne à juste titre Florence Foresti, pourquoi avons-nous été doté de ce truc inutile nommé « poils » (au pluriel, car comme les souris quand t’en vois un tu peux être sur que la colonie entière est dans le coin), ce truc noir et disgracieux qui ne nous sert à rien et dont nous tentons toute notre vie durant, de nous débarrasser ? Si Dieu existe, on peut dire qu’il s’est bien foutu de nous sur ce coup là ! La barbe donne aux hommes un côté « romantique sauvage », aux femmes une allure « cache toi, tu ressemble à mon arrière grand-mère ».

Pas équitable car si comme moi vous pouvez revendiquer des origines méditerranéennes pure souche, vous êtes gâtées niveau pilosité : ambiance « j’ai pas froid l’hiver, c’est mon duvet naturel » ! Oui je casse le mythe : en fait la Schtroumpfette est brune et un peu italienne !! Du coup je passe le plus clair de mon printemps/été à traquer le moindre poil. Car quand tu es brune et que tu te sais un peu velue, le plus petit et insignifiant poil devient une obsession !

Je suis donc la Buffy du poil, le Terminator des épilations, le Punisher de la moumoute.

Par conséquent, je me fais un devoir d’être informée sur les diverses manières de zigouiller cet invité surprise. Comme vous toutes, j’ai testé tout ce qui peut se faire sur le marché.

Plus jeune, ça a commencé avec l’eau oxygénée… une idée de ma mère qui me trouvait trop jeune pour me la jouer épileuse ! Je ne sais pas qui est le taré qui a inventé ce truc (surement un homme puisqu’il n’y a pas recours) mais ce truc est un instrument de torture ! Ca pique, ça brule, ça arrache tant et si bien qu’on a l’impression que la peau de dissout sous cette crème ! Je me le suis juré : plus jamais ça ! Merci maman.

Quand enfin maman chérie a daigné m’accorder le droit à l’épilation, la vraie qui détruit le poil, nous avons testé la cire. Grand moment ! Après moult brulures, divers ratés, rupture de stock de bande, réchauffement du pot (à l’époque y avait pas encore les roll-on), re-brulure au 4° degré de ce qui restait de ma peau, le résultat était plutôt satisfaisant… Et la salle de bain à refaire ! Sauf que si, comme je vous le disais plus haut, Mère Nature vous a gratifié de vos origines du sud, les soit disant 4 semaines de tranquillité, c’est de la pub mensongère ! Tu peux te recuire les pattes 10 jours plus tard !

Alors tu testes l’épilateur ! Moi je l’appelle « EPILATOR », comme Terminator. Ca fait un peu peur (enfin c’est Barbarella qui le dit ». Bref, tu te lance à l’attaque… Et ½ heure plus tard tu finis enfin la première demi-jambe ! Oui, le poil sudiste est résistant ! A croire que quand Epilator passe, rien ne trépasse ! Donc Epilator, efficace, mais quand tu as une journée devant toi ! Et bonjour la pince à épiler pour buter les plus récalcitrants !

Reste la crème dépilatoire. Je l’ai testé il ya bien longtemps, quand elle puait l’œuf pourri et te brulait la peau au bout de 2 minutes (pose de 20 minutes bien sur !!! Mouah ah ah ah). Le bilan était sans appel : abandon pur et simple de cette solution.

Et puis, la pub faisant parfaitement son travail de matraquage sur mon cerveau, je décide la semaine dernière de redonner une chance à cette torture moyenâgeuse. Les slogans de parfum frais, doux et d’un moment de simplicité de l’épilation eurent raison de moi.

Et vas-y que je t’achète la spéciale maillot et jambes ! Que je te lis et relis le mode d’emploi Et commence à m’étaler cette mixture sensée sentir bon la fleur de coton. 

Au début pas d’odeur. Crème légère, s’étale bien, ne pique pas.

L’effet kiss cool arrive 2 minutes plus tard : une odeur d’œuf commence à se dégager, celle qui pue bien fort. Ca démange au bout de 5 minutes ! Et maintenant imagine la scène : crème sur les 2 jambes, aisselle et maillot (oblige c’est l’été !) debout dans la baignoire en train de serrer les dents et de compter les secondes. Une envie de me gratter partout ! Une odeur de plus en plus atroce dans la salle de bain. Et au moment de rincer (j’ai tenu les 10 minutes indiquées) tout ne part pas ! Et le résultat, pour ceux qui ont daigné tomber, n’est franchement pas satisfaisant !

10 minutes de souffrance et une bombe de déo dans la salle de bain pour ça !

Et bien en 1 mot 1 seul : vive le rasoir Gilette !

I'm your Venus, I'm your fire. At your desire !

Posté par maiilee à 15:01 - Commentaires [7] - Permalien [#]

19 juillet 2010

Ca s'en va et ça revient !

schtroumpfette

Mouarf !

Ouai, pour dire les choses poliment : j’ai chier dans la colle !

Je n’ai pas d’excuse, pas de mots de mes parents, pas de la RATP non plus (4 mois en otage t’imagine ???), bref rien qui ne justifie mon absence !

Je ne vais pas non plus te faire du bobard lecteur et t’inventer une histoire à dormir debout pour me dédouaner de 4 mois sans écriture, non, je vais tout simplement te dire : TROP DE BOULOT !

Ben ouai, même la Schtroumpfette, elle n’est pas originale ! Elle craint du boudin !

Oui mucho mucho travail !

Que je t’explique : tu te souviens je t’avais expliqué que j’avais quitté la Crash and Partners. J’ai rejoint la « Corporate des plus Corporate de toutes, consulting » ! Bref un nouveau gagne pain !

Car j’ai testé pour vous, le monde du conseil ! Ah la joie des costumes cravates noires jupes plissées et le petit doigt sur la couture ! Mouarf ! Ils ont tous ou presque des airs de cul serré, super strict ! Je me marre et tente de les imaginer en moule b*** pour ces messieurs et peignoir à fleur pour ces dames ! Ca détend à la pause café !

Je m’y plais bien quand même, mais moi je n’hésite pas à faire péter le tee-shirt rose et les doigts vernis de la même couleur ! Na ! Qu’on se le dise ! La Schtroumpfette reste la même, heure de boulot de ouf en plus !

Car y a du taf en veux-tu en voilà ! Et puis plein de déplacements ! Je visite la France, pas entière uniquement l’Ouest ! Et je suis contente !

C’est donc une Schtroumpfette en forme du moral (un peu moins du physique) qui vous revient  et va hanter vos pages c’est promis !

Côté perso je vous avais laissé avec un namoureux : NEXT ! Mouai, ça arrive ! M’a saoulé celui-là ! Il ne rentrait plus dans les plans, tout mou, pas motivé de la vie et quand tu entames un poste à 100 à l’heure, quartier La défonce, tu laisses le boulet où il est et tu te casses ! Donc NEXT !

J’ai plein de chose à dire à raconter ! Tu imagines bien ! 4 mois d’absence, ça en fait de la connerie accumulée ! Surtout que de ce côté-là, on me connait bien, je n’ai pas levé le pied !

Je reviens donc bien vite pour de nouvelles aventures et promis très très vite !

Posté par maiilee à 15:36 - Commentaires [9] - Permalien [#]